infos destruction maisons en meulière à Franconville au profit d'immeubles en béton

A côté d'IKEA

2018 : à côté d'IKEA, un projet Bouygues se prépare, ces maisons seraient détruites, rue du Gal Leclerc....

hebergement d'image
hebergement d'image

Sur la photo ci-dessus, au 291 rue du Général Leclerc, près d'Ikéa, on voit l'entrée de la source de Franconville, longtemps exploitée pour faire les bouteilles d'eau Cristaline. A une époque dans les années 1990, on pouvait venir remplir ses bouteilles ( tout comme on pouvait le faire il y a encore quelques années, à la Fontaine de la Forge à St Leu, où coule toujours l'eau d'une source).

Ensuite, c'est la société Aqua Pyrénées, qui a fait de gros bidons d'eau de source pour les "fontaines à eau dans les entreprises ". La société a fermé au printemps 2017, M Delattre a racheté ce terrain d'environ 9000 m2, pour faire une salle de spectacle, sorte de St Ex 2.

voir l'article du Parisien du 12 décembre 2017  sur ce sujet : http://www.leparisien.fr/franconville-95130/franconville-la-salle-de-spectacle-derriere-ikea-ne-verra-pas-le-jour-12-12-2017-7448826.php

Mais le projet étant trop coûteux nous dit-on, a été abandonné et le terrain vendu à Bouygues pour un projet de 7 immeubles et deux parkings aériens, puisqu'on ne peut pas faire de parking souterrain en raison de la source. Bouygues veut boucher la source, à une époque où notre planète surchauffée a tant besoin d'eau. ! C'est impensable ! Bouygues veut aussi couper tous les arbres du petit bois de la rue Grosdemange (inaccessible depuis la construction d'Ikéa). Ces arbres assainisssent l'air en bordure d'autoroute et isolent un peu du bruit de l'autoroute.

 

exemple de la source de St Leu....

SAINT LEU LA FORET : LE RESERVOIR DE L’ EAURIETTE .

Rencontre avec Madame MARIE-CHRISTINE PINON-BAPTENDIER Adjoints au maire (Culture, Patrimoine historique) et Animation communale et monsieur JEAN-MICHEL DETAVERNIER Adjoints au maire (travaux, Voirie et Espaces publics) que je remercie pour leurs accueil.

La municipalité va entreprendre des travaux importants pour la restauration du réservoir de L’Eauriette alimenté par plusieurs sources filtrées par les sables de Fontainebleau. Construit en 1873, d’une capacité 300 000 litres, il alimentait une demi-douzaine de bornes fontaines et trois lavoirs dont celui de l’Eauriette.

Avec une voûte en poutrelle d’acier et non entretenu depuis de nombreuses années Celle-ci menace de s’effondrer d’où l’urgence des travaux.

Un travail d’assainissement est entrepris pour assainir les sources qui alimente le réservoir (fosse septique raccordement aux réseaux).

Le projet : Arroser la ville, les camions du service des espaces verts viendraient faire le plein au réservoir.

Rendre le site touristique avec le lavoir qui est à proximité.

La source MERY ( eau minéral fondé par Auguste Méry qui n'est plus exploitée ) alimente la place de la Forge et va alimenter un jardin de 2000 m² en permaculture

* lavoir de l'Eauriette est édifié dans les années 1870.

Crédit : FV

A côté d'Ikéa, il y a la source de Franconville. Ci-dessus vous avez pu lire son histoire.

A St-Leu, en ce début juillet 2021, ils sont plus malins ! ( voir le texte ci-contre) Le réservoir de L'Eauriette ( en bordure de forêt), la source Méry d'eau minérale, va être restauré et utilisé pour alimenter aussi, un jardin en permaculture...

Par les temps qui courent, une source c'est précieux.... mais à Franconville, on a vendu la source à Bouygues. La source est maintenant bouchée. Il n'y a pas de quoi être fier....

Une modification du PLU, après enquête publique du 8 janv au 8 février 2018 a eu lieu. Peu de personnes se sont déplacées pour écrire dans le cahier de cette enquête. Il faut dire que dans le même temps,  le promoteur Pierreval massacrait 5 maisons et 5 jardins rue de la Station et nous avons peu mobilisé les Franconvillois à se déplacer.

voir l'article du Parisien de février 2018 sur ce sujet : http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/franconville-le-projet-immobilier-derriere-ikea-inquiete-certains-riverains-10-02-2018-7551993.php

Le terrain à usage commercial (Embouteillage d'eau de source) est passé en terrain constructible, zone pour faire des immeubles, dans le PLU (Plan Local d'Urbanisation). Nous aurions dû, à ce moment-là déjà, défendre notre source. Une source sur Franconville c'est précieux et la boucher c'est tout à fait irresponsable. De plus, construire à cet endroit, c'est vraiment chercher des problèmes d'humidité dans les rez de chaussée (comme les immeubles rue Plessis Bouchard " Villa du Plessis" et même rue de Viernheim, "Clos du cèdre".)

Les 2 permis de construire nécessaires au projet Bouygues ne sont pas encore accordés, apparemment.

Une enquête est organisée " par voie électronique " , cette fois. C'est à dire qu'à la place d'un cahier en mairie, une boîte mail est prévue : étude.impact@ville-franconville.fr où chacun peut écrire son avis et ses suggestions ou son opposition par rapport au projet de 7 immeubles Bouygues collés à Ikéa, avec deux parkings aériens. Ce dossier est d'ailleurs consultable sur le site de la mairie de franconville. Dossier de 350 pages sur Internet, appelé : étude impact suite à l'avis Mrae du 9 juillet 2018.

Mais cette enquète d'opinion est organisée du 30 juillet au 31 août 2018 !! De qui se moque-t-on ? En plein mois d'août, c'est une vaste blague contraire à la démocratie. Cette enquète est annoncée sur les panneaux vitrés municipaux de la ville, par les affiches jaunes assez indigestes, où il ne figure que l'adresse du site, mais les mots " 7 immeubles ", " Bouygues ", n'y figurent évidemment pas.... et curieusement l'info ne passe pas sur les panneaux d'infos numériques de la ville où on ne voit que les films programmés au cinéma et la mise en garde sur les faux démarcheurs....

Un petit schéma pour résumer les énormes changements envisagés dans ce quartier

hebergement d'image

Via le site de la mairie , on pouvait lire le dossier du projet Bouygues, collé à Ikéa : étude impact  suite à l'avis Mrae du 9 juillet 2018.

Il y a 350 pages sur ordinateur. Elles parlent du projet, etude de l'air, des pollutions, de la faune , de la flore, contraintes environnementales, trafic routier, on y voit les courbes de la démographie à Franconville (p167), les écoles à Franconville (P182), des cartes (pages 32,34), des tableaux, page 226 on envisage ce secteur si le projet ne se fait pas..., p 230 on envisage le plan des démolitions, page 235 le détail des 7 bâtiments etc... etc...

Voici un petit schéma pour situer les énormes changements envisagés dans ce quartier de Franconville avec 7 immeubles et des parkings "aériens" sur plusieurs niveaux car les parkings souterrains sont impossibles sur un terrain où il y a une source. Nulle part dans ce dossier, on ne parle de "source" nettement. En ces temps troublés, qu'on bouche l'eau d'une source, c'est impensable ! On évoque, dans ce dossier, le problème de la circulation, car ajouter 333 voitures au moins dans les bouchons habituels autour d'Ikéa, ça aussi c'est un problème.... sans parler des voitures des autres immeubles en cours de construction devant Ikéa : Bucoliques, Kapitole, Elegancia et compagnie....

--------------------------------------------------------------------

Il semble qu'à la place des immeubles 6 et 7 (sur le schéma), sur la rue du Général Leclerc, on pourrait construire une école pour tous les enfants des 8 nouveaux immeubles du secteur, - environ 400 ou 500 logements- : plus que 5 immeubles Bouygues donc (env 200 logements) + Bucoliques -Ogic- (134 logements; + Le Kapitole -Sépimo- (une centaine) + Elegancia -Exeo (92 logements).

Où va-t-on mettre tous les nouveaux écoliers de tous ces nouveaux logements ? Il n'y a que l'école de la Source, rue des Marais dans ce secteur... elle va être complètement saturée d'élèves !

Et pour la circulation, les bouchons, c'est sans solution .... ce projet est une aberration.

-----------------------------------------------------------------------------------------

hebergement d'image

Ce projet de 7 immeubles (en bleu, à droite, sur le plan) s'ajouterait aux 3 autres immeubles en construction face à Ikéa.  voir la rubrique : Face à IKEA

On sait les bouchons du samedi dans le secteur d'Ikéa. Avec tant de nouveaux immeubles, ce seraient 500 ou 600 voitures en plus dans le quartier et la rue du Général Leclerc, sur Franconville et le Pont de Genevilliers.

NOTRE PROPOSITION !

hebergement d'image

Soit on fait du fric, soit on fait de l'urbanisme !

Voici une proposition (qui a été envoyée sur le site de l'enquête : etude.impact@ville-franconville. fr)

Ce secteur vers le quartier des Rinvals, n'est pas gâté, coincé entre les embouteillages d'Ikéa et le bruit de l'autoroute. Il y a cependant 2 éléments qui ont de la valeur : la source, les arbres et Bouygues veut les supprimer.

Sur le plan ci-contre, nous demandons de conserver la source et d'aménager une fontaine comme celle de St Leu , la Fontaine de la Forge près de la Salle de spectacle de la Croix Blanche.

Les arbres pourraient être mis en valeur et ce petit bois absorberait un peu des pollutions dûes à l'autoroute et aux embouteillages. et il ferait écran aux bruits (le mur anti-bruit est peu efficace).

Enfin, le maire "promet " une école, ce n'est que vilaine promesse électorale ! La place est là, juste où il faut , pour les centaines d'élèves à prévoir dans les futurs immeubles face à Ikéa, Bucoliques, Le Kapitole et Elegancia.

Si on veut bien gérer la ville, accueillir correctement les nouveaux habitants et préserver un peu notre cadre de vie, il faut faire des choix et ne pas choisir toujours, que l'aspect financier pour boucler les budgets .

1er texte envoyé sur le site de l'enquète : Béton/Densification

26 août 2018 : voici un premier texte envoyé sur le site de l'enquête : étude.impact@ville-franconville.fr , accompagné de tous nos messages.

Un texte qui parle de l'origine de nos problèmes, l'appel à la densification que fait l'Etat, porte ouverte aux promoteurs pour construire partout et aubaine pour les maires, pour remplir les caisees de la commune.

Il faut dire à M Macron d'arrêter avec la densification !

Sur le terrain, nous le voyons bien, c'est une catastrophe !

Déjà avec la loi ALLUR où on peut construire sur la suface d'un mouchoir de poche, c'est DUR, DUR pour nos banlieues. Avec les promoteurs qui font du fric, les maires qui font du zèle, c'est une catastrophe pour nos villes.

La loi ALLUR.

Voyant tous ces immeules qui montent autant que la valeur de leur bien descend, les propriétaires de grandes propriétés vendent en 2 lots : la maison d'un côté et le jardin -en terrain à bâtir- de l'autre. On se retrouve avec 2 maisons serrées et plus un brin de vert.

Les promoteurs.

Ils achètent 3, 4 ou 5 maisons alignées dans une rue, voire les propriétaires avec..., ils massacrent maisons et jardins pour construire des immeubles de 5 étages, dans le meilleur des cas. Des immeubles déjà vieux, dépassés, d'un autre siècle, avec chauffage au gaz (énergie fossile à abandonner), pas de récupération d'eau, pas de toit végétalisé et pas un arbre.

Ces immeubles ne préparent pas à la ville de demain et aux conditions climatiques à prévoir. Nos rues ne seront que des  "canyons de béton surchauffés", notre air ultra-pollué, plus de jardins, plus d'arbres en ville pour un peu de fraîcheur, pour faire écran aux bruits. Ces promoteurs nous rassurent : 1,3 place de parking en sous-sol par appartement. Mais ont-ils prévus les bouchons en centre-ville quand toutes les voitures quittent les sous-sols ? Ont-ils prévu à Franconville, l'axe Rhin-Danube déjà saturé pour aller à l'autoroute saturée elle-aussi, sur des kilomètres de bouchons, le matin, au Pont de Genevilliers, pour aller travailler ? Ont-ils prévus la ruée vers Ikéa le samedi et le rond-point saturé ? Ont-ils prévu l'afflux de voitures vers les magasins de la Patte d'Oie, sur Montigny, au désespoir du maire qui a bloqué maladroitement la N14 surchargée et a tirer la sonnette d'alarme ?

Les maires font du zèle et signent des permis de construire à tour de bras ! Mais ont-ils prévu des places dans les écoles ? Non. Les classes sont déjà saturées avec 32 voire 35 élèves par classe et 16 classes à l'école Carnot avec une directrice surchargée par un nombre trop important de classes à gérer.

Obnubilés par leur budget, les maires espèrent toujours plus d'habitants, donc de revenus pour la commune. Ils ne pensent pas la ville et ne gèrent pas la hausse énorme de la population. Tous ces problèmes des banlieues surpeuplées  vont s'accroître.

Quelle vie on nous prépare !

Entassés dans des immeubles, une heure au moins de bouchons le matin, impossible de s'arrêter devant l'école pour déposer les enfants en difficulté scolaire, puis une heure de bouchons le soir, vingt minutes à tourner pour trouver une place où se garer, prêt à trucider l'autre s'il me prend Ma place !

Il faut dire à M Macron d'arrêtrer avec la densification ! Sur terrain, nousle voyons, c'est une aberration !

                                                                              Un autre texte suivra sur les 7 immeubles du projet Bouygues , sujet de cette enquète. Mais tout nos problèmes viennent de cet appel de l'Etat à densifier nos villes et il fallait que cela soit dit.

Pierre Meulières,   qui rassemble sur le site Infos destruction maisons Franconville, des habitants qui essaient de sauvegarder Franconville ou ce qu'il en reste   et de sauvegarder les maisons en pierre meulière, notre patrimoine, signature de l'Ile-de France. Ces maisons sont massacrées , sans état d'âme, par des promoteurs qui ne nous proposent que du béton, sans un brin de vert et sans âme.

2ème texte envoyé sur le site de l'enquête : le projet Bouygues.

27 août  2018 : Ce texte reprend les réflexions détaillées en page d'accueil avec les photos des 2 schémas : celui qui résume le projet Bouygues et celui d'une proposition avec école et source, arbres sauvegardés :
 
Le secteur où Bouygues veut construire 7 immeubles, près d'Ikéa-Franconville, vers le quartier des Rinvals, ce secteur n'est pas gâté, coincé entre les embouteillages autour d'Ikéa et le bruit de l'autoroute, très gênant.
Il y a cependant 2 éléments qui ont de la valeur : la source et les arbres et le projet Bouygues veut les supprimer !
 
Je joins deux photos, 2 schémas :
1) le projet Bouygues, sans source, sans arbres, avec 7 bâtiments où on entasse les gens, que j'ai schématisé en lisant les 350 pages du dossier relayé par la mairie de Franconville.
DSCF6892.JPG
 
 
 
DSCF6998.JPG
2)
2) la proposition d'un autre projet avec une nouvelle école, la source et les arbres sauvegardés.
- Une fontaine comme celle de la Forge à St Leu la Forêt , rue de Paris, serait aménagée. (A St Leu, l'eau couue ou pas, selon les périodes et le choix de la ville).
- Les arbres seraient sauvegardés et mis en valeur pour absorber un peu de la pollution de l'air de à l'autoroute et aider à faire écran au bruit de l'A15 (en plus du mur anti-bruit peu efficace.)
-Enfin, une école est prévue dans cette proposition.
 
M Melki nous promet une école.
(article "Une nouvelle école envisagée pour le prochain mandat" La Gazette du Val d'Oise 14 février 2018)
Mais il sait bien que la ville n'a plus aucun terrain disponible.
Ici, près d'Ikéa, il y a 9 000 m2 de terrain et M Melki vend tout à Bouygues !
 
La place est là, juste où il faut, pour une école
pour les centaines d'élèves à prévoir, venus de ces futurs immeubles.
 
Car si BOUYGUES veut faire 281 logements dans ce quartier, rue du Général Leclerc, sur le trottoir d'en face, il y a déjà OGIC qui fait en ce moment les immeubles Bucolique (134 logements) et puis SEPIMO qui va faire Le Kapitole (encore une centaine de logements) et enfin un arrière, EXEO, va construire Elegancia (92 logements).
 
MAIS OU VONT ETRE SCOLARISES LES ENFANTS DE TANT DE
NOUVEAUX LOGEMENTS ???
 
La petite école de La Source n'y suffira pas !
Le dossier Bouygues n'envisage pas ce contexte, seul le maire peut voir l'ensemble du problème.
C'est le reproche majeur que je fais à ce projet :
 
SOIT ON FAIT DU FRIC,
SOIT ON FAIT DE L'URBANISME
 
Si on veut bien gérer la ville, accueillir correctement de nouveaux habitants et préserver un peu notre cadre de vie, il faut faire des choix et ne pas choisir toujours, que l'aspect financier pour boucler les budgets.
 

Nov 2018 : Bouygues installe son " espace de vente" sur les lieux.

hebergement d'image
hebergement d'image

Août 2019 : les démolitions commencent.

Mon image
Mon image

Octobre 2019 : après les maisons, l'usine, tout a été dégagé....

Mon image

octobre 2019 : et derrière, vers l'autoroute, la zone a été déboisée...

Mon image

2020/21 : constructions ( 7 immeubles !) vues de la petite rue derrière, rue Pierre Fossati. Un nouveau quartier Bouygues !!

Mon image
  • 1 vote. Moyenne 1 sur 5.

Commentaires

  • Pierre
    Merci de votre message.
    En effet, le terrain a été tout dégagé et je suis d'accord avec vous, ce terrain gorgé d'eau en sous-sol n'est pas recommandé pour construire. D'autres chantiers ont eu les pieds dans l'eau (rue du Plessis-Bouchard/ Villa du Plessis) et c'est terrible de penser que cette source va être bouchée. Il faudrait en faire un argument pour l'élection d'un maire qui sauverait la source de Franconville....
    Bouygues est apparemment prêt à tout pour construire des logements avec vue sur le mur d'Ikéa, comme vous dites et avec le bruit de l'A15 en plus.
    Il va manquer une école et les embouteillages autour d'Ikéa vont s'accroître avec les voitures de ces nouveaux habitants.
    Merci de votre témoignange sur la vie de ce quartier, avant ce chantier
  • Provost
    • 2. Provost Le 22/10/2019
    Bonjour, Les travaux sont partis,
    vous qualifiez ces constructions de bâtiments, bien !
    Effectivement Arline posait des problèmes, mais ils se sont toujours réglés dans la bonne humeur, en bon voisinage, depuis la fermeture du parking, les jeunes ne pouvaient plus venir jouer au foot le dimanche,
    il y avait l'eau, avant que la distribution gratuite ne soit fermée pour cause de risque de pollution, en raison de l'incivilité de certains qui venaient laver leur voiture à l'eau de source,
    l'espace vert situé entre IKEA et les pavillons , cette surface de tranquillité, de calme, qui aurait pu être aménagée , en terrain de loisir, avec une école, cette surface disponible était en retrait des axes routiers, pour la sécurité des enfants
    Venir construire des immeubles " " de 4 étages avec de l'eau à 3 mètres de la surface du sol, faut le faire, et avoir envie d'y habiter.
    Dessous de l'eau, en face coté IKEA un mur en béton pour le RC , le 1er et le 2ème plus haut, le mur devient bleu, mais ce n'est pas la mer... (Distance: rue Grosdemange + la voix d'accès livraison de la maison bleue, celle adossée à l'autoroute ou on vend du bois d’allumettes)
    Parking, quelque soit le moteur, la place sera chère. Pour la verdure, il y a TRUFFAUT , et pour les moustiques il y a le lavoir !! qui est toujours là , dans les arbres, sud est de la maison bleue.
    Certains disent que l'homme est l'avenir de l'homme . . .

Ajouter un commentaire

 
×